Tarot : Interview de CHO Yeo-jeong, KYUNG Min-sun et DJ LEE à Canneseries

A la une CHO Yeo-jeong 조여정 Interview

Dernière mise à jour le 1 mai 2024

Sur la Croisette, en compétition

Cannes Croisette. Le festival Canneseries est en cours, son tapis rose déroulé. Parmi les œuvres en compétition, il y a la sud-coréenne Tarot.

Il s’agit d’un drama omnibus en 7 épisodes de 30 minutes, chacun retraçant les événements étranges qui surviennent dans la vie d’une personne lorsqu’un jour elle tombe sur une carte de tarot.

L’épisode présenté en compétition est celui avec l’actrice CHO Yeo-jeong, qui joue le rôle d’une mère de famille jonglant entre son boulot et sa fille. Le soir de Noël, elle doit laisser celle-ci seule dans leur appartement, avec pour consigne de n’ouvrir à personne. Mais la carte de tarot découverte dans les rayons du supermarché va-t-elle changer la donne ?

Jour de press junket

Aujourd’hui c’est jour de press junket c’est à dire d’interview à la suite. Les représentants de la série Tarot ont fait le déplacement depuis Séoul.

J’arrive en salle d’interview avant le cast de Tarot, le temps de jeter un coup d’oeil à la mer par la fenêtre du Majectic, et d’apercevoir quelques célébrités en train de franchir le parvis de l’hôtel.

Le calme de la chambre transformée en salle d’interview est remplacé par un bruissement, comme une vague de son qui avance dans le couloir. Il sont là.

Le cortège de Tarot est impressionnant. Combien sont-ils ? Cette équipe dégage des ondes de rigueur, de sérieux, d’implication de tous ses membres, vêtus de noir comme pour souligner la solidité de leur travail. Ils virevoltent autour de… mais où est l’actrice ? Car c’est bien sûr elle que tout le monde attend, Cho Yeo-jeong cette actrice à la longue filmographie, que vous connaissez au moins pour le célèbre film Parasite, récompensé à Cannes Palme d’or, mais aussi Golden Globe, Oscar, César…

Deux costauds s’écartent, comme si la mer s’ouvraient, et laissent enfin paraître CHO Yeo-jeong. Elle est minuscule. Comme une poupée sortie d’une boite. Rien ne dépasse, rien ne cloche. Chaque cheveu est parfait. Elle a l’air tellement menue et petite que j’ai juste envie de la protéger.

Encore quelques réglages lumière, époussetage de poussières invisibles, perfection de chaque pli de vêtement, je me concentre pour faire abstraction des clics d’appareil photo du jeune homme qui virevolte derrière moi, et c’est parti pour l’interview avec DJ LEE le créateur, KYUNG Min-sun le scénariste et l’actrice CHO Yeo-jeong.

CHO Yeo-jeong

Nuits coréennes : Merci beaucoup pour cet entretien. C’est un plaisir de vous rencontrer. Comment allez-vous ?

CHO Yeo-jeong : On est très heureux d’être ici. C’est la première fois qu’on est invités en compétition série courte au Festival international des séries, aujourd’hui je suis comblée !

Nuits coréennes : C’est la 2ème fois que vous venez à Cannes après Parasite, Palme d’or en 2019. Qu’est-ce que cela vous fait de revenir ici ?

CHO Yeo-jeong : C’est la 1ère fois que je suis invitée avec une œuvre en compétition en série courte. Pour ma part j’ai surtout été attirée par le scénario lorsque je l’ai reçu. J’ai trouvé que c’était assez amusant et que j’aimais bien le ton de l’écrit. Après avoir fait ce choix puis avoir travaillé avec sur cette œuvre je suis juste heureuse qu’elle ait pris autant d’ampleur, ait été reconnue. Ça me met de bonne humeur de pouvoir montrer démontrer qu’il y a d’autres séries coréennes qui sont connues comme ça.

Nuits coréennes : Vous êtes une très célèbre actrice qui a de nombreux films et dramas à son actif. Qu’est-ce qui vous a poussée à dire oui à cette œuvre qui est un petit peu difficile ?

CHO Yeo-jeong : J’ai fait ce choix par rapport à mes goûts personnels. Parmi les scénarios que je reçois, je préfère choisir des scénarios qui me plaisent à moi avant tout, plutôt que de choisir des œuvres qui vont plaire à un plus grand monde. Et en suivant mon choix personnel finalement ça a donné un très bon résultat dont je suis vraiment contente. J’ajoute que ça m’aide dans mon jeu d’actrice de travailler sur une œuvre que j’apprécie à titre personnel.

KYUNG Min-sun

Nuits coréennes : En France le public vous connaît peu. Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

KYUNG Min-sun : Je suis scénariste de longs métrages et de séries en Corée du sud. C’est la première fois que je suis invité avec mon œuvre à l’international dans un festival de cette ampleur. Sinon je suis aussi écrivain. Je rédige plusieurs types et formats d’écrit, mais je me considère spécialisé dans le genre de l’horreur. C’est d’ailleurs dans ce style que je souhaite continuer à me spécialiser.

Nuits coréennes : Comment s’est déroulé le processus de création de Tarot ?

KYUNG Min-sun : Pour la série Tarot ça m’a pris 3 voire 4 ans pour la terminer. Ce n’est pas le genre le plus utilisé en Corée du Sud, surtout dans les séries télévisées. Ce ne sont pas non plus le format et le genre le plus appréciés par les producteurs. Du coup j’ai eu quelques difficultés à trouver des soutiens. Heureusement j’ai eu la chance que LG Uplus ainsi que l’actrice CHO Yeo-jeong apprécient le scénario ! Et après le début de notre collaboration la suite s’est faite avec facilité pour terminer l’œuvre. Vous savez dans l’horreur asiatique il y a un certain côté plutôt occulte qui est assez spécifique. Mon objectif en tous cas était de faire plutôt dans le genre d’horreur sociétal.

KYUNG Min-sun et CHO Yeo-jeong - Photo Nikki Terlon
CHO Yeo-jeong et KYUNG Min-sun

DJ LEE

Des séries renommées à l’international

Nuits coréennes : Vous avez été longtemps chez CJ Entertainment, la plus grande société de production et de distribution de films en Corée du Sud jusqu’à être directeur exécutif de la chaîne TvN ; puis PDG chez CJ Entertainment America. Maintenant vous êtes Directeur commercial chez LG Uplus STUDIO X+U. C’est un profil très sérieux et très impressionnant. Qu’est-ce que cela fait de passer du côté des paillettes et d’êtres sur le tapis rose de Cannes ?

DJ LEE : Merci pour ces louanges sur mon expérience et ma carrière. J’ ai en effet longtemps travaillé dans la télévision ; à présent je suis dans le business des contenus de média à LG Uplus. Et ça, c’est aussi grâce à toutes les œuvres coréennes qui sont passées par là auparavant. Je m’estime juste honoré d’être invité ici aujourd’hui à Cannes. Tout à l’heure, je marcherai sur le tapis rose, je verrai comment je me sentirai, mais je suis certain de passer un agréable moment.

Nuits coréennes : Votre nom est associé à des célèbres séries comme Reply ou Misaeng, à l’excellent My mister, et plus récemment à High cookie et Branding in Seongsu. Comment avez-vous eu l’idée et l’envie de cette série Tarot ?

DJ LEE : Il y a en effet beaucoup de séries sud-coréennes assez connues à l’international aujourd’hui . Mais il y a peu de séries courtes de Corée du Sud renommées pour l’instant. Je considère que la série Tarot est une série assez unique et créative basée sur l’imagination de l’écrivain qui a fait un magnifique travail et bien sûr grâce à l’actrice CHO Yeo-jeong qui a montré une superbe interprétation du rôle qu’elle joue. Tarot est constitué d’épisodes de 30 minutes et chacun est vraiment impactant, assez unique dans son genre. J’espère qu’il y aura beaucoup d’autres séries de format court qui vont être appréciées et connues à l’international à l’avenir.

CHO Yeo-jeong et DJ LEE - Photo Nikki Terlon
|CHO Yeo-jeong et DJ LEE

Le choix des formats courts

Nuits coréennes : Comment avez-vous choisi les gens avec lesquels travailler sur ce projet ?

DJ LEE : La société LG Uplus [filiale du groupe LG, NDLR] s’est mise tard dans le business de la création de contenus. Cela fait à peine deux ans que nous avons commencé dans cette branche. Nous avons beaucoup réfléchi sur la façon de nous différencier du marché ! Le choix suite à cette réflexion s’est porté sur le fait de viser une audience assez jeune qui utilise beaucoup le téléphone mobile. Elle consomme du contenu digital, un format pas très long comme dans le mid ou short format (séries courtes ou moyennes). Nous voulons des œuvres dans lesquelles l’audience puisse se reconnaître donc qui peuvent toucher le plus de monde possible.

Dans le choix des personnes avec lesquelles travailler, j’ai juste fait la liaison entre l’écriture, le format et à la durée des vidéos. C’est en fonction de cet objectif que cela s’est fait.

LG Uplus n’est peut-être pas très connue en France, c’est à la base une entreprise de télécommunication. Nous avions déjà une clientèle dans ce business du court, une clientèle qui utilise beaucoup les mobiles. C’est aussi pour cela que le choix s’est fait dans la création de contenus courts.

KYUNG Min-sun, CHO Yeo-jeong et DJ LEE - Photo Nikki Terlon

Nous remercions DJ LEE, KYUNG Min-sun et CHO Yeo-jeong d’avoir fait le déplacement jusqu’à Cannes et d’avoir répondu à nos questions.

Plus de Tarot sur le net

Tarot © LG U+ STUDIO X+U
Tarot © LG U+ STUDIO X+U

Press STUDIO X+U Horror Mystery Series “TAROT” Invited to Cannes International Series Festival

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *